mardi 24 avril 2012

Le Tampographe Sardon !

Certain d'entre vous connaissent ma passion pour l'art du tampon. Et un jour, au fil de mes promenades bloguesques, je me retrouve nez à nez avec le blog du tampographe Sardon, une découverte succulente et sur lequel je me bidonne car je n'oserai jamais faire preuve d'autant de vulgarité (quoique !). Ames sensilbles rebroussez chemin, vous risquez d'être choqué par le cynisme du Tampographe Sardon mais si vous êtes adepte de l'humour bien noir, vous allez y trouver un écho à vos pensées les plus nauséabondes.

Cliquez sur la photo pour accéder au blog.

Vincent Sardon est né en 1970 dans le sud ouest de la France, il est dessinateur pour la presse : Libération par exemple. Il a également collaboré pour une bande dessinée pour enfants, avec Anne Baraou (Les Ostings, cela raconte des histoires dans une famille de squelettes). 
Il a choisi le tampon comme moyen de communication car c'est assez rapide, efficace, et c'est un objet plutôt beau (oui je ne suis pas du tout objective sur ce coup là).

J'ai découvert en surfant sur son blog qu'il avait même fait une expo, dommage elle est terminée depuis peu, mais il a également  sorti un livre. Il a ouvert un atelier près du Père Lachaise (qu'il ouvre/ferme selon son humeur) où il aime aller promener son APN (clic clic), vous pourrez voir quelques une de ses reportages "goths" sur le blog, à mourir de rire.

Vous pouvez trouver ses tampons sur son blog, et les commander directement. Il accepte les chèques, les paiements Paypal et même les boulettes teushi, enfin si vous en avez...
Il y a des tampons animaliers comme un escargot ou un cochon, très gentil et tout et tout, mais il y a surtout des tampons  insultants et même dans des langues étrangères,  des tampons pour éditeurs haineux, des femmes à poil,  des tampons administratifs détournés...



Il a aussi élargit son domaine d'activité et  fabrique des bons points géants : ici --> clic clic
des gaufrettes déprimantes --> clic clic, des permis et autorisations en tous genres  --> clic clic

Mais sur son blog il n'y a pas que ça : des billets où vous pourrez vous rendre compte de l'étendue de sa mauvaise humeur, des collections de photomatons ratées clic clic, certaines mêmes qui foutent  carrément la déprime clic clic, des collections de boucs et de barbes clic clic.

Bref vous l'aurez compris, je me suis laissée gagner par l'univers impitoyable du tampographe Sardon.. c'est dark mais c'est drôle quand même. 

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout et je viens d'aller faire un tour (2') sur son blog...Ça a l'air un peu hard en effet...J'y retournerai pour me faire une opinion ....

    RépondreSupprimer
  2. Un univers à découvrir c'est sûre, même si je suis pas fan de tout, sa vision de la vie fait quand même sourire.

    RépondreSupprimer
  3. Ça change et c'est génial !
    Merci pour la découverte!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. C'est un univers complètement décalé par rapport au mien mais j'aime bien...

    RépondreSupprimer