mercredi 13 juin 2012

[Livre] Hunger Games

Je ne sais pas vous, mais en matière de livres, je suis assez frileuse, j'ai du mal à sortir de mes auteurs ou genres habituels (polars, thrillers, romans). Et mon collègue de bureau lit beaucoup de livres de science fiction, avec des histoires qui se passent dans des mondes imaginaires, peuplés de méchants et de royaumes qui se font la guerre. Gnark Gnark Gnark !!!
Récemment, il m'a prété "Hunger Games", de Suzanne Collins, un best seller (oh bon!), un film a même été tiré du livre, le teaser plus bas.  Le film semble assez fidèle au livre, après avoir lu le livre, j'ai assez envie de voir le film.



L'histoire :  à Panem, pays construit sur les ruines des Etats-Unis, la société est divisée en 12 districts qui ont chacun un rôle économique bien précis. Tous produisent pour le Capitole, le siège du gouvernement. Il existait auparavant un treizième district, mais il a été anéanti suite à sa rébellion. Depuis cet épisode, et pour maintenir la population dans une soumission permanente, tous les ans sont organisés les Jeux de la faim. 
Deux jeunes gens sont tirés au  sort dans chaque district, un garçon et une fille, ce sont les tributs. Ils sont envoyés au Capitole, préparés et jetés dans l'arène, un vaste écosystème qui ne sert qu'à cela. Le jeu prend fin quand il ne reste qu'un seul survivant. Tout est permis pour être le vainqueur, les règles peuvent changer au cours des jeux et dans tous les districts la population est tenue de regarder ses enfants mourir en direct à la télé. 
Dans l'arène, pour les joueurs la règle est simple, il faut survivre, et pour cela on peut être amené à tuer un autre tribut, les mises à mort sont les moments les plus attendus par les juges et par les habitants du Capitole. Il faut trouver de la nourriture, de l'eau, se défendre des prédateurs, de la dureté des juges qui peuvent leur envoyer la pluie, la chaleur, le feu, des meutes d'animaux sauvages, ils doivent surtout éviter de se faire tuer par un autre tribut. Ils doivent également obtenir la faveur du public pour espérer obtenir de l'aide de sa part.
Dans le district 12 vit Katniss avec sa mère et sa jeune soeur Prim. Leur père est mort quand elle avait 12 ans, dans une explosion de la mine. Pour survivre et nourrir sa famille, Katniss a appris à chasser dans la forêt et à vendre le produit de sa chasse sur le marché noir. Son arme de prédilection : l'arc.

Lors de l'organisation des 74èmes Hunger Games, le nom de Prim est tiré au sort, pour éviter une mort certaine à sa soeur, Katniss se porte volontaire et prend sa place. Le tribut garçon choisi n'est autre que le fils du boulanger, celui-là même qui l'a sauvée de la faim 4 ans plus tôt en lui donnant deux miches de pain.

Au début du livre, je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire, je trouvais que j'avais passé l'âge de lire ce genre de littérature, plutôt destinée à un lectorat jeune, autour de 16 ans. Mais sur la quatrième de couverture, Stephen King himself dit qu'il a adoré, alors si Stephen aime, je devrais aimer aussi non ? Aussi la mise en place est longue, mais nécessaire, pour comprendre les rouages de cette société. Et puis  il émane un sentiment d'oppression qui nous prend aussi, et on s'attache au personnage de Katniss, à cette jeune fille en apparence forte mais qui joue sa vie et celle de sa famille, peut-être même de sa communauté toute entière.
Dans l'arène, l'action est très bien détaillée, et même s'il y a des  scènes ultra violentes, cela reste très plausibles et en fait un récit plein d'actions avec des flashback fréquents qui apportent encore de la profondeur au livre.
Conclusion, c'est plutôt un livre plaisant et mon collègue doit m'apporter la suite.



5 commentaires:

  1. Je suis entre 2, le livre ne m'attire pas plus que çà, j'ai de la peine à lire de la science fiction. Par contre le film me parait pas mal du tout.

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part j'ai été voir le film au cinéma et très franchement, le résumé que tu décris en est très proche. J'ai eu la même sensation en regardant le film, démarrage assez long mais nécessaire pour s’imprégner. Par contre, comme à chaque fois, le film ne décrit pas toutes les émotions qui se dégagent au fil des pages.
    Pour finir, c'est effectivement un film avec des scènes assez violentes compte tenu qu'il s'agit d'enfants, mais à voir tout de même !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. L'auteure de ce billet n'a strictement rien compris à ce livre et à la science fiction en général...

    C'est totalement navrant ;)

    Le collègue de l'auteure du billet.

    RépondreSupprimer
  4. Ha!ha! j'adore ton collègue ! ... un peu moins la science fiction mais comme toi je ne dois rien y comprendre;-) et pourtant j'ai une amie qui écrit des bouquins de ce genre (elle vient d'ailleurs de publier un livre)et qui me parle souvent de certains auteurs, de bouquins qu'il faudrait que je lise... un jour peut être !

    RépondreSupprimer
  5. tu lui parles toujours à ton collègue ??? je ne voudrais mettre la M mais ce que j'en dis... Mdr

    RépondreSupprimer