vendredi 27 juillet 2012

[Photo] Quand le pixel me titille !

Passionnée de photo, j'aime aussi les vieux appareils photo argentiques. En particulier les moyen format et j'ai la chance de posséder un Rolleiflex. C'est bien plus abordable qu'un Hasselblad, mais pour quelqu'un qui veut essayer le format carré, c'est un très bon investissement. Je l'ai acheté sur Ebay en 2006, le vendeur m'avait fait un prix car la cellule ne fonctionne plus, mais avec une cellule à main, j'arrive à prendre la mesure de la lumière et à faire mes réglages.
Voici l'objet en question. Déjà, visuellement, c'est un très bel objet.  Non non, pas la peine d'insister, il n'est pas à vendre :-)


Pour ceux qui ne connaissent pas, un moyen format utilise des pellicules en 120 et le négatif est carré et fait 5,6x5,6 cm (mais on dit plutôt 6x6). Alors que la plupart des appareils sont des 24x36. Je ne vais pas développer ici, mais le format carré est une autre façon de photographier, du fait du cadrage déjà. Si le sujet vous intéresse, vous trouverez des liens à la fin de cet article.

Dans l'expérience dont je veux vous parler ici, l'appareil n'est pas utilisé aux fins de prendre une photo, j'ai plutôt exploité ses caractéristiques techniques, en particulier son système de visée. 
Le dessus de l'appareil se déplie et fait apparaitre le système de visée sur verre dépolie, c'est la fenêtre dans laquelle tout se passe. Le cadrage est facilité par la présence d'une grille, la mise au point se fait à l'aide d'une molette se trouvant sur  le côté. Dans le système de visée, l'image est inversée, en miroir donc, ce qui est à droite du sujet se retrouve à gauche dans le verre de visée. C'est un peu déroutant au début pour quelqu'un qui confond tout le temps sa gauche et sa droite   hihihihi 
Comme c'est un objectif à focale fixe, pour avoir la bonne distance, c'est le photographe qui doit bouger, avancer ou reculer ... avec l'appareil en main hein.... sans il ne se passera pas grand-chose hihihiih... il n'y a pas de zoom en d'autre terme.


J'ai donc pris la photo de la vue du verre de visée avec mon appareil photo numérique, puis je l'ai recadrée sur mon ordinateur, dans Iphoto, redressée un peu car j'ai été gênée par les reflets du soleil, les lignes déssinnées sur le verre m'ont été d'une grande utilité pour cette étape.
Et voici le résultat avec l'appareil posé sur la chaise et placé devant les fleurs. 


Un autre exemple ici avec une photo prise "à main levée" : je tenais l'appareil vers le ciel d'une main, et je prenais la photo du verre avec un smartphone de l'autre main. L'avantage est qu'on peut plaquer la rétine de l'Iphone sur le Rollei et avoir très peu de lumière qui arrive sur le verre par le dessus.
J'ai recadré, redressé et ensuite passé la photo en noir et blanc et c'est tout. Il n'y a aucun filtre, le vignettage est naturel (ce qu'on appelle vignettage en photo, ce sont les coins qui sont plus sombres que le centre de la photo, certains appareils donnent cette effet naturellement, le Lomo ou le Holga par exemple, si vous touchez vos photos, vous connaissez sûrement des filtres qui portent ce nom : holgaroid, lomography, etc).
Voici la même photo en couleur, originale donc :  on voit mieux que la mise au point est  aléatoire, mais vous voyez ce grain ? Et toutes les cochonneries qui viennent donner du cachet à la photo ? 
Ca me plaît... on dirait une vieille photo, mais elle n'a que quelques jours...  et c'est une photo numérique en plus.


Bon alors ma conclusion : c'est sympa de faire ce genre de photo, c'est ludique. Mais ça prend du temps.. il faut y aller à la cool... et aussi ça demande du matériel... partir en reportage photo pour rapporter des photos comme celles-ci, il faut un grand sac.... pour le rollei, pour le smartphone et pour l'apn...  en vélo, ça va être chaud !!! Mais je ne dis pas non ! 

Et aussi, j'ai fait une rencontre sur Instagram, il s'agit de Mymoodypictures (je suis jalouse de son pseudo, j'espère qu'elle l'a déposé à l'inpi sinon je lui pique ! ) elle m'a donné l'adresse d'un labo qui développe les négatifs en 6x6 sur Paris, mieux que Négatif +, rue de la Roquette, et ça me donne envie de ressortir le Rollei et de le faire bosser en vrai... à suivre ...

Quelques liens
- comment choisir votre reflex bi-objectifs
- 7 bonnes raisons pour utiliser un Rolleiflex au 21ème Siècle 
- encore d'autres liens ? oui oui, mais plein plein plein

6 commentaires:

  1. MERCI, MERCI, MERCI pour cet article, et TOUS ces liens !!!!!!!! je saute de l'un à l'autre et j'engrange tous ces infos... je suis toujours époustouflé du résultat de ces photos... Je remplace mon APN et puis après... peut être que je franchie le cap : mais j'ai toujours peur de me faire avoir :) . c'est comme les POLA, que je reluque régulièrement sur des vides-greniers, comment s'assurer q'il fonctionne? ou être sûre qu'il puisse être réparé mais pas à des sommes mirobolantes !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant que tu aies publié cet article aujourd'hui. Avant hier, j'ai justement sorti mon vieux Pantacon du carton pour le regarder et écouter son clic-clac...
      Nostalgie, nostalgie!!

      Supprimer
    2. Oh tu as un Pentacon.... et alors tu vas t'en re-servir ?
      C'est également un très bel objet. So vintage Nathy, encore un point commun ;-)

      Supprimer
  2. Wahoooo !!!!! J'y comprends pas grand chose mais j'aime ce que tu racontes et j'ai fortement envie de comprendre. Je vais aller faire un tour sur tes liens.Faudrait vraiment qu'un jour tu trouves le temps de m'expliquer tout ça.
    Au fait !! Sympa l'iPhone ;-p

    RépondreSupprimer
  3. Cet appareil est vraiment très beau !!! Un vrai objet de collection !

    RépondreSupprimer
  4. C'est un très bel appareil, je suis curieuse de voir le résultat photo développée.

    RépondreSupprimer