vendredi 4 mars 2016

Les bottes rouges à moto #9

Helllooo !!!!

Depuis que j'ai obtenu mon plateau, je jubile, je trépigne, je suis comme une dingue et je commence à regarder de très très près le modèle de moto sur lequel je vais jeter mon dévolu. On aura l'occasion d'en reparler.

Mais.... il reste une épreuve, la circulation, la date est fixée au 8 mars.... tada !! Journée symbolique s'il en est puisque c'est la journée mondiale de la femme... je rajouterai bien "à moto" à la fin... hihihi !!!  Ca claque non ? "La journée mondiale de la femme à moto". La classe à Dallas. Bref ! Je reste focus car même si c'est la partie la plus facile pour moi, il ne faut pas se déconcentrer et la météo va jouer  un rôle important.

En parlant de météo, vous avez vu passer la vague de neige sur la région parisienne mercredi 2 mars vers 16h30 ? Ca donnait ça au plus fort de la tempête.
source : le parisien :
Et qui se trouvait dessous pour sa dernière séance de circulation avant l'examen ? Bibi !!

Nous sommes partis de l'auto-école, au bout de 10 minutes, la température a chuté de 6 degrés pour arriver à 1c°. Le vent s'est levé et la pluie a commencé à tomber. De pluie c'est devenu de la grêle. Pour faire place à des flocons de neiges, de plus en plus gros, puis la nuit est tombée et là, sur la moto, je me suis sentie comme seule au monde...
Au plus fort de la tempête je ne sentais plus mes doigts dans les gants qui eux étaient trempés, idem pour  les chaussures. La neige collait à la visière du casque et même mon système anti-buée n'a pas été efficace devant un  tel déferlement des éléments. Cramponnée au guidon pour résister au vent, j'évitais de passer la main sur la visière pour ne pas me retrouver projetée au sol par les bourrasques de vent.
Georges a décidé de retourner à l'auto-école, à mon grand soulagement car dans ces conditions, je ne me voyais pas effectuer une insertion sur l'autoroute, car même si je maîtrise, j'étais transie de froid et avais du mal à actionner les commandes. J'ai du finir le trajet la visière ouverte, en pleurant, avec de la neige qui entrait dans le casque et me brulait les yeux, warning en action, mais cela n'empêche pas les automobilistes de te faire des queues de poisson !

Bref ! C'est bien la première fois que je fini en larmes sur la moto, j'étais tétanisée de peur et de froid en même temps, seule je me serais arrêtée à l'abri en attendant que la tempête passe, mais je ne voulais pas perdre de vue mon moniteur. C'est là que tu maudis cette foutue radio car tu entends le moniteur mais pas lui.

Une fois arrivés à l'auto école, une grand soleil brillait mais j'étais gelée, au sens propre comme au sens figuré, regardez mon casque... il a mis deux jours à sécher complètement, tout comme mes gants et mes chaussures. Mais je vous rassure, il m'en faudrait plus pour me dégouter de la moto, au contraire, je suis contente de m'être sortie de cette panade sans un seul bobo et pressée d'y retourner.


En 5 mois de formation je pourrais dire que j'ai conduis dans toutes les conditions, il manquait la neige, c'est fait ! On se refait 2h demain matin, la météo prévoit un peu de pluie... comme mardi d'ailleurs... A suivre.
Vroum vroum
Carole

14 commentaires:

  1. Je te tire mon chapeau parce que même en voiture ce genre d’événement météo est difficile à gérer alors j'imagine à peine en moto !

    Par contre pas vue la neige du côté du Morbihan c'est plutôt crachin ☺

    Biz'

    RépondreSupprimer
  2. effectivement !!!
    tout compte fait, c'est une bonne expérience …. bonne chance pour la suite et (fin) …
    bises

    RépondreSupprimer
  3. quel courage... j'aurai renoncé, je crois !!!!!

    RépondreSupprimer
  4. BRAVOOOOOOOOOOOOOOO, BRAVOOOOO, tu es une vraie chef d'avoir surmonté cette épreuve, je sais très bien ce que cela a dû être, ayant vécu la même chose petite à la montagne et couverte comme on l'était à l’époque avec juste de la laine et les pieds et mains carrément gelés, à pleurer et je pleurais !!!

    C'est horrible !!!bises admiratives !!!!

    RépondreSupprimer
  5. C'est super que tu es vécu ce moment... avant l'épreuve!! Si jamais tu dois refaire face à cette situation le permis en poche, tu sauras que tu sais le faire... mais que c'est le moment d'enfourcher ta moto pour partir à Amiens ou à Marseille !!
    Je croise et je vais des V pour le 8. Keep concentrated!!

    RépondreSupprimer
  6. une bonne épreuve la neige mais après tu conduiras ta moto quand tu voudras mais on ne sais jamais, ah un petit truc si George ne te l'a pas appris lorsqu'il fait très froid à l'arrêt tu mets tes mains sur le moteur pour les réchauffer �� . pour ton casque il faudrait qu'il ne s'ouvre qu'un peu pour laisser passer l'air .
    nous penserons fort à toi le 8 et j'attends un mail m'annonçant la bonne nouvelle .
    gros bisous VD

    RépondreSupprimer
  7. Bravo !!! Tu as tout vécu, le 8 c'est dans la poche !! Je penserais fort à toi !! J'ai vécu la même chose il y a 3 semaines, (j'en parlerais sur mon blog) balade de 300km avec grêle, pluie, neige, vent glacial...j'étais frigorifiée et le bain brulant au retour à la maison était une vrai bénédiction !! J'ai eu mal au bout des doigts pendant 3 jours !!! Je t'embrasse fort,
    Sylvie. Ride safe !!

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas fan du tout de la moto !
    Tu as déjà passé ton "baptême du feu", si je puis dire, et tu as résisté ! Félicitations !
    Les conditions climatiques devraient être plus clémentes et tu t'en sortiras avec panache !
    Bravo et bises

    RépondreSupprimer
  9. Aille, aille, aille, quelle aventure ! On pensera fort à toi le 8 mars ! Hâte de te lire ...

    RépondreSupprimer
  10. Bravo ! C'est bien d'avoir toutes les conditions climatiques ! Allez on croise les doigts mais ça va le faire et le 8 ce sera Ta journée !

    RépondreSupprimer
  11. Je penserai très fort à toi le 8!!!!Bonne chance!

    RépondreSupprimer
  12. Waouh, j'aurais aussi eu la trouille mais tu es une sacrée battante, je suis admirative ! Bon courage pour la suite et surtout je croise les doigts pour mardi....M...E ;) ! Biz et bonne fin de we

    RépondreSupprimer
  13. OH lala !!! je n'aurais pas aimé être à ta place. Tu es bien courageuse.
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Euh, le 8, j'pense très fort à toi !!!!!!!!!!!!!, bises

    RépondreSupprimer